Mon menu vegan de Nöel (et ma déco de table)

Je me suis réveillée lundi, en me disant : « tiens, au fait, je voulais partager mon menu de Nöel sur le blog ». Et puis, aussitôt, j’ai eu peur que ce soit déjà trop tard, que vous ayez déjà trouvé vos recettes… Alors, j’ai usé (et abusé) des sondages sur Instagram (je trouve ça génial de pouvoir vous demander votre avis !) pour savoir ce que vous en pensiez et vous avez été une grande majorité à me demander mon menu et mes recettes pour Nöel ! Ni une, ni deux, j’ai préparé une table de Nöel, un repas, de l’entrée au dessert et je vous partage tout, aujourd’hui, dans cet article.La petite histoire de ce menu : tous les ans, je fête Nöel chez mon père et ma petite soeur. C’est eux qui préparent tout, prévoient le menu et me régalent. Mais, cette année, j’ai décidé de changer un peu les choses. C’est moi qui les recevrai pour un diner 100% maison. J’ai choisi de le préparer, vegan, de l’entrée au dessert. Parce que je sais désormais qu’on peut tout à fait se régaler sans aucun produit d’origine animale. Et puis, c’était un petit défi qui me permettait aussi de convaincre mon papa, encore un peu sceptique.  Alors, qu’est ce qu’on mange ?

Entrée : ravioles de faux-gras en bouillon thaï
(pour 4 personnes-12 ravioles environ)

J’ai eu l’idée de cette recette lorsque je suis allée dîner chez Gentle Gourmet (un restaurant gastro vegan) : on y avait mangé une entrée de ce type et je m’étais régalée. J’avais adoré les saveurs asiatiques, le gingembre, la citronnelle… Depuis, je savais que j’allais m’inspirer de cette recette. Le temps de me procurer un appareil à pâte (pas indispensable cela dit) et de trouver l’occasion parfaite. Et puis, à force de réfléchir, la période de Nöel est arrivée. Et j’avais donc mon entrée 😉

Pour le bouillon 
– 3 carottes
– 1 oignon
– 1 poireau
– 3 batonnets de citronnelle
– 1 morceau de gingembre
– 2 càs d’huile d’olive
– Ail en poudre
– Piment en poudre
– Sel et poivre

Pour la pâte à ravioles
– 200g de farine (ici 100g de farine blanche et 100g de farine complète)
– 3 cuillères à café d’huile d’olive
– Environ 200ml d’eau chaude
– Une pincée de sel (pour ma part du gros sel au thym)

Pour la farce des ravioles 
– 1 blog de « faux-gras » de 125g
– 150g de champignons de Paris

1- Commencez par le bouillon
– Coupez grossièrement l’oignon, le poireau et les carottes
– Faites revenir, dans un peu d’huile d’olive, l’oignon et le poireau, pendant quelques minutes
– Ajoutez de l’ail en poudre, du piment, du poivre noir et les carottes
– Couvrez d’eau froide (environ 1L) et d’une cuillère à soupe d’huile d’olive
– Faites cuire une heure environ à feu doux
– Passez le bouillon au chinois pour ne récupérer que « l’eau » (gardez les légumes pour une soupe)
– Ajoutez le gingembre (sans peau) coupé en lamelles et la citronnelle coupée en rondelles
– Faites cuire à nouveau pendant 15minutes environ
– Assaisonnez le bouillon à la fin (sel, poivre)
– Réservez

2- Passez à la pâte à ravioles
– Dans un cul de poule, mélangez la farine et le sel
– Ajoutez l’huile d’olive en mélangeant à la fourchette
– Terminez par l »eau chaude (environ 200ml), toujours en mélangeant à la fourchette
– Vous devez obtenir une boule lisse, homogène mais pas collante (si elle est collante, ajoutez de la farine)
– Laissez la pâte poser un peu, le temps de préparer la farce

3- Préparez la farce à ravioles
– Coupez les champignons de paris en petits morceaux
– Faites les revenir à la poêle, puis réservez
– Coupez le foie gras végétal en morceaux (il en faut 24 petits morceaux ou 12 plus gros)

4- Formez les ravioles
– Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte à raviole à l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou mieux, un appareil à pâtes (attention la pâte de doit être ni trop épaisse, ni trop fine.
– A l’aide d’un emporte-pièce (ou d’un verre), coupez des ronds dans la pâte (24 environ)
– N’oubliez pas de fariner le tout pour que la pâte ne colle pas
– Sur un « rond », déposez deux petits morceaux de « faux-gras » (ou un plus gros), des petits morceaux de champignons, recouvrez d’un autre « rond ». Soudez les bords des deux « ronds » pour former la raviole, avec un peu d’eau et vos doigts ou un fourchette
– Saupoudrez d’un peu de farine en attendant de terminer toutes les ravioles (pour qu’elles ne collent pas entre elle ou au plan de travail)
– Cuisiez les ravioles dans de l’eau bouillante salée (trois ou quatre minutes environ, pas plus)
– Chauffez le bouillon dans une autre casserole
– Déposez trois ravioles dans une belle assiette creuse, recouvrez d’une louche de bouillon et de quelques feuilles de coriandre ou de persil

J’ai réalisé cette recette pour vous écrire cet article (sorte de crash test avant le D-Day) et le résultat m’a conquise ! J’ai A-DO-RE. Hyper riche en saveurs, gourmand. J’ai déjà hâte d’être à Nöel pour me régaler et, j’espère, surprendre ma petite famille.

Plat : risotto à la crème de potiron et noisette à la truffe
(Pour 4 personnes)

Pour le plat, j’ai décidé de préparer mon risotto à la crème de potiron et noisettes, que vous connaissez déjà. Sauf qu’à la place des champignons que je dépose habituellement sur le dessus de l’assiette, j’ajouterai des brisures de truffe noire (j’adore ça et ça fait tout de suite repas de fête !). Vu le prix de la truffe, je n’ai pas préparé la recette avec la truffe « juste » pour vous faire des photos ambiance Nöel (je n’ai pas encore gagné au loto hihi!). Je garde donc les précieuses brisures de truffe pour le jour-J. Vous ne m’en voulez pas, hein ? 🙂

Mais évidemment, la recette est déjà en ligne sur le blog (c’est par ici), depuis quelques mois déjà. Je l’adore et tous ceux qui l’ont goûté m’ont fait beaucoup de compliments. Je trouve ce risotto parfait pour un repas de fêtes !

Dessert : bûche coco-mangue-passion
(pour une dizaine de parts)

Ahhhh le dessert. C’est LE plus gros problème de mes repas ! Je suis nulle en pâtisserie. Alors, pâtisserie vegan… Au secours. Je vous avoue qu’il y a encore quelques jours, j’avais prévu de commander une jolie bûche vegan de chez VG Pâtisserie : une pâtisserie végétale tout près de chez moi. Mais, lundi, ils annonçaient qu’ils ne prenaient plus de commandes, tellement ils étaient débordés. Zut… Je vais être obligée de me lancer.

  J’ai choisi une bûche glacée, légère, aux fruits plutôt qu’un dessert chocolaté un peu trop lourd après un repas déjà bien chargé ! J’ai donc réalisé une bûche coco-mangue-passion, largement inspirée de cette recette du blog de Juliette.

Pour la crème coco-citron 
– 300g de yaourt de soja
– 100g de sucre de canne
– 25cl de crème de coco
– 500ml de jus de citron
– 4g d’agar agar

Pour le coulis de mangue-passion 
– 1 mangue
– 2 fruits de la passion
– 2g d’agar agar

Pour le fond-biscuit 
– 200g de biscuit vegan (‘j’ai choisi les speculos Lotus qui sont sans oeuf et sans lactose !)
– 100g d’huile de coco

1- Commencez par le coulis de mangue-passion 
– Mixez une mangue (gardez quelques petits morceaux pour la décoration de votre bûche) et deux fruits de la passion
– Ajoutez 2g d’agar ager et mixez de nouveau
– Portez le tout à ébullition pendant 2 minutes
– Laissez refroidir

2- La crème coco
– Mélangez 300g de yaourt de soja (nature pour ma part mais vous pouvez les choisir à la vanille pour plus de gourmandise) avec le sucre de canne
– Portez à ébullition le jus de citron et 4g d’agar agar
– Mélangez au yaourt sucré (attention, chez moi, le contact au froid a formé des petits morceaux de gélatine : j’ai donc du filtrer le tout pour en enlever un maximum : pour éviter cela, peut-être faut-il attendre un peu que le mélange refroidisse ou alors mettre 2g d’agar agar seulement, au risque que ça ne tienne pas…)
– Dans un bol bien froid (préalablement disposé au congélateur par exemple), montez la crème de coco (bien froide aussi) en chantilly. Elle doit épaissir et être la plus ferme possible.
– Incorporez la chantilly au yaourt+citron

3- Commencez à monter la bûche 
– Dans un moule à buche (ou un moule à cake pour moi) chemisé (plus facile à démouler ensuite), disposez une première partie de la crème coco que vous venez de réaliser
– Disposez ensuite, le coulis mangue-passion
– Placez au congélateur pour 5 minutes environ

4- Préparez le biscuit 
– Mixez en poudre les speculos (ou autres biscuits de votre choix)
– Faites fondre l’huile de coco
– Mélangez l’huile et la poudre de spéculos, mixez de nouveau

5- Terminez de monter la bûche
– Disposez le reste de la crème coco
– Et terminez par le mélange biscuits/huile de coco
– Laissez le tout prendre au congélateur, une nuit
– Sortez la bûche, deux heures avant de la déguster
– Ajoutez quelques lamelles de mangue et saupoudrez de coco râpée pour la décoration

Pour la petite histoire, ma bûche a été un peu déformée par un accident de congélateur 🙂 Des baguette qui était dans le tiroir dans lequel j’ai mis ma buche, lui sont tombées dessus. Résultat, le dessous a été légèrement abimé sous le poids des baguettes et les différentes couches ont été déformées 🙂

Cela dit, pour une première fois, je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sortie, même si évidemment le visuel n’est pas parfait. Au gout, je suis ravie : c’est léger, pas trop sucré et bien équilibré entre le « gras » de la crème de coco, l’acidulé du coulis mangue-passion et la gourmandise du biscuit.

La décoration de ma table de Noël

Pour Nöel, comme tout le reste de l’année, j’aime quand la déco est sobre et claire ! J’ai donc opté pour du blanc, de l’argent, un peu de vert et…. chose rare : un peu de noir.

La difficulté : j’ai une table ronde et plutôt petite ! Heureusement, nous ne serons que 3 pour le diner de Nöel : mon papa, ma soeur et moi.

Pour le centre de table, j’ai disposé une branche de sapin (demandée à mon fleuriste), je l’ai un peu coupée à l’aide d’un sécateur pour pouvoir disposer les petites « branches » à ma convenance. J’ai ajouté quelques branches de gypsophile : ces petites fleurs blanches que j’adore.

Tout autour, j’ai disposé une guirlande lumineuse « fil de fer » (pour lui donner la forme que l’on souhaite) trouvée chez Maison du Monde. Et des petites décorations aux tons clairs. Un sapin « cônique » blanc que j’ai trouvé chez Tiger, à Strasbourg. J’ai aussi posé une cloche habitant un petit couple d’oiseaux (je l’adore). A l’origine, c’est une boule de Noël qui vient de chez Leroy Merlin. Quelques bougies « pomme de pin » argentée, achetées, elles aussi chez Tiger, à Strasbourg et le tour est joué.

Côté vaisselle, j’ai choisi des grandes assiettes noires qui m’ont été offertes l’année dernière par la famille de mon amoureux pour mon anniversaire et que j’adore ! Et des petites assiettes creuses, blanches, parfaites pour mon entrée, que j’ai trouvé chez Gifi.

Alors, que pensez-vous de ce menu de Nöel ? Qu’est-ce qui vous fait le plus envie ? L’entrée, le plat ou le dessert ?

Allez-vous, vous inspirer de ce menu pour votre soirée de Nöel (ou pour le réveillon d’ailleurs) ? Faites moi signe, si vous tentez une de ces recettes, ça me fait toujours plaisir de voir vos réalisations.

J’ai pris énormément de plaisir à préparer ce menu, ma table de Nöel… A tout imaginer, mettre en scène, shooter (et goûter !). Je me suis vraiment éclatée et ça ne fait que confirmer ma passion pour la cuisine, la déco, la photo, le blog, vous… J’espère que je prendrai encore longtemps plaisir à vous préparer des articles comme celui-là !

Belles fêtes (gourmandes), joyeux Nöel et belle année 2018 (healthy)

14 réflexions sur “Mon menu vegan de Nöel (et ma déco de table)

  1. desbourgeonssurlebitume dit :

    Je ne suis pas Vegan mais ton entrée me fait saliver ! Je vais garder précieusement l’adresse de ton blog ! Ça sent bon, c’est beau 😍 merci 😊

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s