Les 5 Petits Bonheurs #8

Voilà une super semaine qui vient de s’écouler… Vous le savez sans doute si vous me suivez sur Instagram : j’ai passé 4 jours à l’Île-de-Ré pour le week-end prolongé du 14 juillet… C’était vraiment génial et j’ai de beaux moments à vous raconter. Vous venez ?

#1 : Trainer au lit, pendant un gros orage

Avant nos quatre jours sous le soleil de l’Île-de-Ré, la semaine à plutôt mal démarré côté météo, puisque nous avons eu le droit à des orages et à la pluie à Paris. Pourtant, j’étais ravie d’être réveillée lundi matin, sous ce gros orage tout en trainant sous la couette. J’adore le bruit et l’odeur de la pluie depuis mon lit… J’aurais moins fait la maligne s’il avait fallu que j’aille travailler ce jour là !

#2 : Manger des huîtres et boire un verre de vin blanc

Je suis une grande fan d’huîtres. Je ne sais pas vraiment si c’est végétarien mais je ne résiste pas à une bonne douzaine d’huitres fraiches quand je pars en bord de mer. C’est une étape incontournable pour moi. Autant vous dire que je me suis fait plaisir pendant ce long week-end de quatre jours à l’Île-de-Ré ! C’est simple : j’en ai mangé tous les jours.

Et j’ai découvert une super adresse à l’Île-de-Ré : on y mange de délicieuses huîtres face aux marais en plein milieu de nul part, face au coucher de soleil ! J’ai adoré ! (Je vous en dirai plus dans mon article sur ce super week-end)

#3 : Courir sur la plage

A peine arrivée sur l’Île-de-Ré, dès le premier matin, je suis allée courir sur la plage. J’emporte toujours avec moi une paire de running que ce soit pour mes vacances ou pendant des déplacements professionnels (elles font partie de mes indispensables pour faire sur sport pendant les vacances ! Je trouve que c’est particulièrement agréable de découvrir une nouvelle ville en courant…

Et cette fois, il était impensable de ne pas aller courir en bord de mer ! C’était la première fois que je courrais sur le sable ! Presque les pieds dans l’eau : quel bonheur… A tel point que j’ai remis ça le dernier matin ! Résultat : en tout 19kms en quatre jours !

#4 : Cueillir des figues fraiches (et les manger !)

Il y a des odeurs qui font partie des souvenirs d’enfance… La mienne ? Celle du figuier pendant les vacances. Je me souviens avoir mangé des tonnes de figues (déjà un glouton !) ramassées par mes parents quand j’étais petite, directement dans les arbres dans les ruelles des villages dans lesquels nous partions en vacances.

Pendant ce long week-end à l’Île-de-Ré, j’ai renouvelé l’expérience et cueilli mes propres figues, comme une grande, à même les arbres. Quel régal, de bonnes figues fraîches, de l’arbre à la bouche directement.

#5 : Rapporter des huîtres à Paris
(et de la salicorne, des pommes de terre grenaille, du gros sel, un panier, de la déco…)

J’ai tellement aimé les huitres que nous avons dégusté dans cette super adresse, que j’ai décidé d’en rapporter à Paris. Alors avant de prendre la route, nous sommes passés chez l’ostréiculteur pour acheter trois douzaines d’huîtres que je vais devoir manger toute seule (mon amoureux n’aime pas ça du tout !) Je ne pensais pas possible de faire 5h de route avec des huîtres mais si, l’ostréiculteur m’a assurée que ça ne craignait rien : me voilà ravie ! Mon frigo est rempli de bonheur à déguster !

Et pour compléter le parfait kit de la gourmande : nous avons aussi rapporté des petites pommes de terre de l’Île-de-Ré (un régal), de la salicorne, de la fleur de sel… Bref, on a de quoi manger pour des semaines ! (Et un panier avec la jolie inscription « A vélo sur l’île de ré » que vous avez pu apercevoir sur Instagram !).

Ces quatre jours à l’Île-de-Ré étaient vraiment super. Et j’ai passé un super semaine,  notamment grâce à ce long week-end ! Et vous, vos petits bonheurs ? Vous me les racontez en commentaire ?

Belle journée healthy ❤

10 réflexions sur “Les 5 Petits Bonheurs #8

  1. Parenthèse Citron dit :

    Non les huîtres ce n’est pas végétarien (pas plus que les moules et autres fruits de mer et crustacés), mais après tu fais ce que tu veux 🙂 Je retourne sur l’Ile de Ré deux fois par an car j’y ai ma belle-famille, et à chaque fois c’est un chouette dépaysement… J’adore aussi y faire du running, moi qui ne suis pas du tout assidue chez moi, mais c’est parce que l’Île de Ré est plate et calme (je vis aussi en bord de mer mais il y a clairement deux ambiances), et c’est beaucoup plus motivant 😉

    J'aime

    • Coquelicot et Basilic dit :

      Merci beaucoup pour ta réponse ! Et pour ont indulgence ! Je dois avouer que j’ai toujours un peu peur de me confronter à la « police vegan » 😉
      Oui je suis d’accord avec toi. Il y a un petit quelque chose dans l’ambiance sur l’Île qui fait que tu as envie d’y courir ! Quelle chance malgré tout de vivre en bord de mer 😉

      J'aime

      • Parenthèse Citron dit :

        Ton commentaire me donne envie de rebondir sur un point… Je ne ferai pas la police végane dans la mesure où jai extrêmement de mal avec cette mentalité. Si je deviens moi-même végétalienne à l’extérieur de chez moi un jour, voire complètement végane, je pense que je ne le crierai pas sur les toits à cause de la mentalité très moralisatrice de certains, qui rejaillit malheureusement sur l’ensemble (« si tu es végé, ce n’est encore pas suffisant, comment tu peux ne pas aller jusqu’au bout de la démarche, c’est débile » etc.). Ce que je trouve stupide c’est que plutôt que d’encourager des gens à se sentir plus en phase avec leur nourriture et à mettre en lien celle-ci avec certains facteurs (impact environnemental, éthique, moral etc), certains véganes soient directement dans l’agression et à la limite de l’insulte vis-à-vis de tous ceux qui pensent et agissent différemment…

        J’en connais qui à présent prennent les gens de haut, qui au lieu de répondre aux questions que des gens leur posent (et à les amener en douceur à s’interroger ou à comprendre leur démarche), ont le sentiment qu’eux-mêmes ont fait la démarche du jour au lendemain (c’est rare) et que tout le monde devrait en être au même point…

        C’est affligeant et ça ne fera rien avancer. Je suis donc une végétarienne (végétalienne chez moi) qui milite non pas pour que le monde devienne végé voire végane, mais pour que chacun réduise de manière durable sa consommation animale. D’une part je trouve cela moins utopique et donc plus atteignable (chacun à son rythme avec ses envies et ses possibilités), donc peut-être un objectif déjà considérable à atteindre mais pas impossible. D’autre part, ce n’est à mon sens pas en agressant les gens que tu les amènes à envisager de suivre ton approche vis-à-vis de quelque chose, du coup ça explique pourquoi j’ai du mal avec une partie du mouvement végane et pourquoi je ne me serais pas permise de te juger 🙂

        J'aime

  2. jemarinedanslebonheur dit :

    Oh les huîtres et les figues fraîches, mes pêchés mignons 😀 Effectivement faire 5h de route avec des huîtres je n’aurai pas osé, mais comme quoi si c’est bien préparé tout est possible.

    Et puis rester sous sa couette un jour de pluie et l’observer tomber, c’est toujours un très bon moment à passer !

    J’avoue être moins fan du fait de courir sur la plage, j’ai toujours du mal à me déplacer dans le sable :p

    Chouette programme en tout cas !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s